Une chorale à quatre voix

Titre : Pardonnable, impardonnable

Auteur : Valérie Tong Cuong

Edition : J’ai Lu – Parution 23/03/2016

ISBN / EAN : 9782290113943


Ma lecture :

Une famille, cinq personnes. Milo, 12 ans porte sur ses épaules tous les espoirs de rédemption des adultes qui l’entourent. Sa mère, son père, sa grand-mère et sa tante.

Entre non-dit, secrets, amour et désamour, la vie passe tant bien que mal. Tel un catalyseur l’accident de Milo va faire voler en éclat cette petite bulle, et seront dévoilés alors toutes les rancœurs et animosités qui se sont tissées autour de lui. La convalescence de Milo sera comme un chemin vers la lumière pour chacun d’entre eux. Chacun va sortir de sa chrysalide protectrice et se confier.


J’ai aimé :

Chaque chapitre donne a entendre la voix d’un adulte, le roman est construit autour des confidences, des remords, des haines, des amours de chacun des quatre adultes.  

Valérie Tong Cuong nous amène a nous questionner sur ce que nous avons a pardonner, a nous faire pardonner. Le pardon n’est pas chose aisée, mais l’apaisement qu’il peut apporter est un moment de grâce dont il ne faut pas se priver. 


Un extrait ou deux… :

« Marguerite était mon cancer. Elle avait d’abord enflé dans mon ventre et , à présent, elle colonisais mon sein. Ce n’était pas un amas de cellules malignes que je palpais, mais la douleur de sa naissance que je portais depuis toujours sans jamais avoir réussi à m’en délivrer, sans jamais pouvoir confier le fardeau. C’était ma culpabilité d’être demeurée étrangère à ma propre fille et celle, bien plus insupportable encore, d’avoir engendré ce naufrage. »

 

Une (des) image(s) :




4ème de couverture :

Milo, 12 ans, est dans le coma après une chute à vélo sur une route de campagne. Tandis que l’enfant se bat pour sa vie, c’est toute sa famille qui vole en éclats. Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, son indéchiffrable grand-mère et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangement qui cimentent cette famille. L’amour suffit-il pour tout reconstruire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s