Introspection, une invitation aux voyages

Titre : Silhouette, ou les miroirs de l’Asie

Auteur : Jean-Pierre Mathé

Edition : Atine Nenaud – Parution: 12/2013 -261 pages

ISBN / EAN : 9782930735061





Ma lecture :

Durbar Square, Kathmandu – Népal. 1997. Rendez – vous de Silhouette et de L’Homme. 20 ans après, attablé au Cosmopolitan Restaurant, L’Homme se penche sur sa route qui le mena durant 2 ans de la France à l’Australie, en passant par l’Asie. Avec un peu de nostalgie, et surtout un esprit critique sur ce qu’il fût – Silhouette – L’Homme suit pas à pas ses pérégrinations à travers l’Asie, s’emporte quant à l’inconscience du jeune homme, à son inconséquence, à son innocence, mais sait rester indulgent face a cette jeunesse pleine d’illusions.  Cet être en devenir. Dans ce livre nous voyageons aux cotés de Silhouette, puis du Pèlerin (surnom que lui donna son amis Le Troubadour), et enfin aux cotés de L’Homme. Nous nous initions à divers expériences sous l’emprise de substances divers et variées. Avec une jolie plume et un vocabulaire choisi, Jean-Pierre Mathé nous entraîne dans son sillage à la découverte de ce que fût la route dans les années 70. Entre flash back, poésie et critique. Ils sont multiples les miroirs de l’Asie, plus ou moins réfléchissants, mais jamais ternes.


4ème de couverture:

Foisonnement d’images, de senteurs, de sonorités et de sensations qui s’entrechoquent, vibrent leurs échos sur la corde vitale, ravivant en l’Homme la kyrielle des souvenirs pour entamer une danse où les émanations du passé épousent les sentiments présents, s’inscrivent à l’instant de vie en un pêle-mêle harmonieux. De ce tournoiement coloré, une image issue du passé surgit. Sur ce kaléidoscope mental, elle s’immisce dans le présent, se superpose à lui. Une silhouette s’y dessine, se précise. » Attention, Objet Littéraire Non Identifié! Loin des carnets de voyage et de leurs clichés, Jean-Pierre Mathé vous invite à contempler ses miroirs de l’Asie comme on se glisserait sur une couchette pour fumer l’Opium. Tour à tour Homme, Silhouette, ou Pèlerin, . . . le narrateur aux multiples visages nous mène au-delà de toute image convenue, là où les secrets se cachent dans le brouhaha des foules. Son Asie à lui ne se raconte pas, elle se griffonne ou se peint au couteau, avec la frénésie des possédés.


Une (des) image(s) :



Durbar Square – Kathmandu


Hippie Trail









Goa










Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s