Ah l’amour ! – Le plus petit baiser jamais recensé – Mathias Malzieu

Le plus petit baiser jamais recensé

Mathias Malzieu

Edition J’ai Lu

Ma lecture :


Un coeur brisé peut-il être réparé?
Toujours avec son univers poétique, Mathias Malzieu nous emmène à la recherche d’une femme qui disparaît quand on l’embrasse. Avec l’aide d’un perroquet enregistreur, du nom d’Elvis, à travers les rues, nous enquêtons avec pour seul indice: une sensation lors d’un baiser. Alors voilà cet inventeur dépressif, pour réparer son coeur brisé se lance dans une quête qui peut paraître impossible, mais c’est sans compter sur la magie… De la persévérance, de l’amour et du désamour. Accompagné par un spécialiste de l’extraordinaire, et d’une pharmacienne un peu timide, notre anti-héros va peu à peu se remettre de sa rupture amoureuse, et retrouver l’amour…auprès d’une femme invisible.

J’aime beaucoup la plume de Mathias Malzieu, son univers poétique et déjanté, mais je suis passée à côté de celui là.



Un extrait ou deux… :


« Boire les étoiles au goulot était une technique pour bloquer la machine temporelle. Flouter le passé et le futur quelques heures pour se poser dans l’hyper-présent avec du whisky déguisé en Coca, du rhum caché dans les feuilles de menthe. Je voyais mes démons cavaler à travers les bulles, pieds au plancher comme l’hiver dernier. Je ne pensais qu’à une chose : retrouver un autre temps. Celui d’avant l’explosion de la centrale à rêves. Avant le tremblement de tête, avant les attentats à répétition. »




4ème de couverture :


Un inventeur dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de celle qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de coeur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire.

Un vrai faux polar romantique, regorgeant de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky.



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s